BARÈMES

 

VIDÉOS
  MÉDIAS
 
Photos
Affiches






 2019









 2018









 2017












 2016













 2015


« Le Téléphone sonne » du mercredi 20 mai 2015 consacré au projet de réforme des 35 heures à l'AP-HP, invité Jean-Marc Devauchelle, secrétaire général du syndicat SUD santé AP-HP.
« La matinale » de France Inter du vendredi 29 mai 2015 en directe de l'Hôpital Européen Georges Pompidou.
3 juin 2015, assemblée générale des salariés de Saint Louis (Paris) réunis dans le grand hall de l'hôpital.
Lundi 30 novembre 2015, à l’issue du CHSCT central, les élus du CTE central et quelques militants envahissent la salle des instances ; ils y resteront près de 48 heures démontrant ainsi leur détermination et contraignant le directeur général de l’AP-HP à une expertise de son projet.







 2014









 2013





Occupation de l'Hôtel Dieu
En 3 reportages de 5 minutes réalisés le 12 septembre 2013, Hervé Pochon dresse un portrait de la résistance mise en place autour de l'avenir compromis de l'hôpital Hôtel Dieu et de ses urgences.
   







 2012



En savoir plus sur l'association Citoyens résistants d'hier et d'aujourd'hui en se connectant sur son site
Citoyens résistants d'hier et d'aujourd'hui 




 2011



Le service de Chirurgie Cardiaque de Mondor est maintenu
Après un an de mobilisation, M. Xavier Bertrand, ministre de la Santé, a annoncé mercredi 2 novembre 2011 à l'Assemblée nationale le maintien du service de chirurgie cardiaque de l'hôpital Henri Mondor.




 2010


Après l’occupation du siège par l’intersyndicale des personnels de l’AP-HP, pendant 2 jours, et la mobilisation très forte des personnels venus manifester devant l’Avenue Victoria, Vendredi 12 mars, le directeur général de l’AP-HP prend acte des inquiétudes des équipes et ouvre des négociations sur tous les projets du plan stratégique, sur l’impact sur les emplois et les conditions de travail.
Pendant ce temps là à l'hôpital Emile Roux...
 



Les infirmiers anesthésistes diplômés d’Etat (IADE) ont marqués de leur combat l’année 2010. Dénonçant à la fois le protocole Bachelot, la loi « Hôpital Patients Santé Territoires » et la réforme des retraites. Leurs revendications étaient : la reconnaissance du niveau master (Bac +5), la revalorisation salariale qui va de pair avec le master, l’exclusivité de fonction et la reconnaissance de la pénibilité des conditions de travail.