2006

 

 
    Le gouvernement VILLEPIN avec son Contrat Première Embauche et sa loi dite d’ « égalité des chances », a voulu augmenter un peu plus la précarité. La jeunesse du pays ainsi que le monde ouvrier s’est levé contre cette mesure, cadeau fait au MEDEF et aux exploiteurs.

    Des dizaines d’actions journalières, et quelques journées de grève nationale ont ponctuées les mois de février, mars et début avril 2006. Le blocage de la majorité des universités de France ainsi que des manifestations à l’influence record auront raison du CPE. Mais reste la loi sur l’ « égalité des chances » …



    Rappelons que la loi sur l' « égalité des chances » c’est aussi l’apprentissage à partir de 14 ans (plus de scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans), autorisation de travail de nuit dès 15 ans (rappelons-nous les enfants des mines, au début du 20 siècle), contrat de responsabilité parentale (si votre enfant est turbulent, une reprise en main est nécessaire, sous peine de suspension des allocations familiales… protéger la violence parentale, signe fort pour la protection de l’enfance), mise en pratique du « testing » (contrôle des libertés individuelles… principe du « fichage de gueule ») généralisé par la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Égalité (la « HALDE » garderie pour les plus grands)…


-