2002


 LES 35 HEURES (3ème partie)  

Répression policière contre les hospitaliers


    Le jeudi 31 janvier 2002, 15 000 hospitaliers venus de toute la France ont défilé calmement pour réclamer à Mme Guigou de rouvrir les négociations sur les 35 heures.
    Effectivement les accords signés entre la ministre et quatre organisations syndicales minoritaires (ne représentant que 25% des hospitaliers) sont condamnés par la plus grande partie des agents hospitaliers.
    Ces accords, ont l'a vu depuis, ont rendu les conditions de travail des personnels des hôpitaux invivables et ont réduit l'offre de soins dans tous les hôpitaux.
    A l'arrivée des manifestants au ministère leur surprise fut grande d'être accueillis par des forces de l'ordre prêtes à réprimer les personnels des hôpitaux.

 

   
Les forces de l'ordre, voulant disperser la manifestation, ont effectué de très nombreux tirs de grenades lacrymogènes.
    Les manifestants excédés par ces violences policières s'en sont pris aux grilles de sécurité qui entouraient le ministère et derrière lesquelles étaient massées de très nombreux C.R.S., rejoint un peu plus tard par des gardes mobiles.
    Ces mêmes C.R.S. ont fait plusieurs sorties pour interpeller violemment une dizaine de manifestants.



 

    Mais la détermination des hospitaliers était grande et dès que les gaz se dispersaient, ils retournaient de plus en plus nombreux, arracher les grilles de sécurité.
    Ces affrontements violents ont duré près de deux heures et c'est vers 15 heures que les violences ont cessées. Les manifestants ont alors organisé une grande farandole en chantant tous ensembles "Guigou démission".
    Après avoir entériné des accords minoritaires ce gouvernement utilisait la violence et la répression pour faire taire les hospitaliers en colère.

Ces événements nous montrèrent une fois de plus que la démocratie n'était plus qu'un vain mot pour cette gauche plurielle réactionnaire qui n'aura finalement eu de gauche que le nom.
Les photos de cette page proviennent de la rubrique photo du site