La disponibilité


 

   La disponibilité est la position du fonctionnaire qui, placé hors de son établissement, cesse de bénéficier, dans cette position, de ses droits à l’avancement et à la retraite.

Bénéficiaires :
   Les agents stagiaires et titulaires
   Tous les contractuels à durée indéterminée ont droit à une disponibilité à partir d'un an de travail effectif pour élever un enfant, et à partir de 3 ans pour convenance personnel.

Disponibilité sur demande

1. SOUS RESERVE DE SERVICE :

- pour études ou recherche présentant un intérêt général - maximum : 3 ans renouvelable 1 fois
- pour convenances personnelles - maximum : 3 ans, renouvelables, mais ne pouvant dépasser 10 ans sur toute la carrière
- pour exercer une activité dans un organisme international ou une entreprise publique ou privé sous certaines conditions - maximum : 3 ans renouvelable 1 fois
- pour créer ou reprendre une entreprise sous certaines conditions - maximum : 2 ans non renouvelable

2. DE DROIT :
- pour donner des soins au conjoint, à un enfant ou à un ascendant à la suite d’un accident ou d’une maladie grave - Maximum : 3 ans renouvelable 2 fois
- pour élever un enfant âgé de moins de 8 ans ou pour donner des soins à un enfant à charge, au conjoint ou à un ascendant, atteints d’un handicap nécessitant la présence d’une tierce personne - Maximum : 3 ans renouvelable jusqu’aux 8 ans du dernier enfant et sans limite tant que les conditions sont requises pour le conjoint ou l’ascendant
- pour suivre son conjoint astreint à établir sa résidence principale en raison de sa profession en un lieu éloigné - Maximum : 3 ans renouvelables sans limite tant que les conditions sont requises
- pour adopter un enfant dans les DOM-TOM ou à l'étranger - maximum 6 semaines
- l’agent dont l’emploi a été supprimé et qui n’a pu faire l’objet d’un reclassement peut demandé à être placé en disponibilité. La demande doit être présentée 1 mois avant la date prévue du licenciement - Maximum : 3 ans renouvelables 1 fois. Il bénéficie d’une priorité de recrutement sur le 1er emploi de son grade vacant.


Demande initiale
   Pas de délai requis.


Renouvellement
   2 mois avant la fin de la disponibilité sinon il sera rayé des cadres.


Obligation
   Le fonctionnaire en disponibilité doit justifier à tout moment que son activité ou sa situation correspond réellement aux motifs pour lesquels il est dans cette position.


Recours
   En cas de refus l’agent peut faire appel à la Commission Administrative Paritaire (CAP).


Disponibilité d’office
1/ POUR RAISON DE SANTE :
   elle est accordée lorsque l’agent a épuisé ses droits statutaires (maladie, longue maladie et longue durée) et n’est pas apte à reprendre ses fonctions et sur avis du comité médical seul ou du comité médical et de la commission de réforme. Maximum : 1 an renouvelable 2 fois
   
A l’issue de la disponibilité l’agent est :
- soit réintégré s’il est reconnu apte physiquement,
- soit admis à la retraite,
- soit, s’il n’a pas droit à pension, licencier pour inaptitude physique.

2/ FAUTE DE POSTE VACANT :
- après détachement 3 postes doivent être proposés dans un délai d’un an et dans certaines conditions.
- après mise hors-cadres :
* soit si l’agent sollicite sa réintégration avant la fin de sa mise hors-cadres et jusqu’à ce qu’un nouvel emploi correspondant à son grade soit vacant, sa mise en disponibilité cesse d’être rémunéré
* soit si au terme de sa mise hors-cadres il ne peut réintégrer faute de poste vacant versement de l’allocation perte d’emploi,
3 postes doivent être proposés dans un délai d’un an


Réintégration
   Il faut faire sa demande de réintégration deux mois avant la fin de sa disponibilité. La réintégration est de droit sur le 1er poste vacant correspondant.

   Attention : faute de poste, la disponibilité est prolongée de plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Si peu de postes existent pour l'emploi occupé ce risque est important. L'agent mis en disponibilité d'office reçoit une allocation perte d'emploi, 3 postes doivent être proposés dans un délai d’un an.



DISPONIBILITÉ

Textes réglementaires :

- Loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière : Articles à consulter : 55, 56, 62, 93
- Décret n° 88-976 du 13 octobre 1988 relatif à certaines positions des fonctionnaires hospitaliers : Articles à consulter : 28 à 39
- Décret n° 97-487 du 12 mai 1997 fixant les dispositions communes applicables aux agents stagiaires de la fonction publique hospitalière, article 27 modifié par le Décret n° 2002-274 du 20 février 2002 - art. 3 JORF 27 février 2002
- Ordonnance n° 2005-1112 du 1er septembre 2005 portant diverses dispositions relatives aux établissements de santé et à certains personnels de la fonction publique hospitalière, article 4 II
- Circulaire DH/FH1/DAS/TS3/n° 96-257 du 16 avril 1996 relative aux conditions d'emploi des personnels de la fonction publique hospitalière dans certaines situations particulières.

-
relative aux procédures à respecter concernant les réintégrations après retours de disponibilité.